Portrait d'Alpha Blondy

Publié le par Fanny

J’ai voulu apporter des médicaments aujourd’hui parce qu’il parait que la tête d’Alpha Blondy est malade. C’est donc à son postérieur que nous nous adresserons aujourd’hui comme il nous l’a demandé en boucle dans sa chanson « Ma tête » extraite de son nouvel album Vision. Vision, drôle de nom pour quelque chose qui s’écoute. Mais finalement quand on l’écoute on se dit qu’Alpha Blondy a peut-être une vision des choses qui mérite d’être entendue. D’ailleurs, Alpha Blondy a toujours mérité d’être entendu. On se souvient des merveilleux « Jérusalem », « Coco de Rasta » ou « Travailler c’est trop dur ». Aujourd’hui il nous revient avec des expressions populaires : « tu mens comme tu respires », « trop bon, trop con » et des rimes rigolotes qui parlent d’un « dirigeant honnête mais pas marionnette » qu’on ne citera pas. Simple, drôle et pourtant tellement plein de philosophie. J’ai mené ma petite enquête, et j’ai compris comment Alpha Blondy fait pour dire les choses avec tant de clarté. Voyez-vous, Alpha en astronomie, c’est le nom qu’on donne à l’étoile qui brille le plus au sein d’une constellation comme Alpha du Centaure par exemple. Eh bien Alpha Blondy c’est Alpha DU Blondy, Alpha du Reggae, Alpha de Musique. Parce que dans la constellation des musiques du monde, Alpha brille. Et quand on est une étoile, on a de la hauteur. Voilà pourquoi Seydou Koné, Alpha Blondy est aussi Alpha de Philo, Alpha de l’Actu, Alpha de nos oreilles,  Alpha de nos cœurs et Alpha du Respect.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article