Portrait de Vieux Farka Touré

Publié le par Fanny

Nous sommes nos propres pères, si jeunes et pourtant si vieux. Une phrase de Corneille qui aurait pu être inspirée par Vieux Farka Touré. Jeune vieux ou vieux jeune de 28 ans. Fils d’un père dont le spectre musical ne le quitte pas. Vieux Farka Touré n’est pas que le fils d’Ali Farka Touré. Certes ils ont le même nom, le même instrument de prédilection et le même amour de la musique. Mais ce ne sont pas des clones. Alors qui est réellement Vieux Farka Touré ?

On aurait pu voir son nom dans les registres de l’armée. Et ça aurait fait plaisir à son père qui savait trop bien les difficultés des carrières artistiques. Mais voilà, les chiens ne font pas des chats et la musique coulait aussi dans les veines de Vieux. Alors son père n’a pu que s’adapter et lui offrir sa première guitare. La même que la sienne. Une tradition est née. Peut-être que Vieux offrira aussi à ses enfants leurs premières guitares… en nylon et achetées en Bulgarie.

Les comparaisons avec son père, Vieux les connait bien. Il a déjà eu sa dose lors de la sortie de son premier album. Fondo, son nouvel album c’est l’opus de la naissance. La naissance d’un artiste à part entière. Et puisque j’ai toujours des images farfelues, voici celle que m’inspire Vieux Farka Touré : une machine à voyager dans le temps. Je m’explique : Vieux, comme cette fameuse machine, nous joue une musique nouvelle inspirée d’hier et de ce que pourrait être demain. Des rythmes qui mêlent la modernité du rock et les traditions maliennes. Et quel délicieux mélange.

L’histoire de Vieux Farka Touré c’est celle d’un pionnier musical qui a su faire de l’héritage paternel et de son propre style un art nouveau, quelque chose  que nous pourrions appeler le farkatourisme. Voyez-vous, le Farkatourisme ce serait l’idée d’explorer le rock et les traditions maliennes comme un touriste musical qui cherche des trésors rythmiques. Un peu comme Vieux.

Parrainé par l’illustre Toumani Diabaté, entouré par les meilleurs, fils du Grand Ali, Vieux Farka Touré avait tout pour réussir. Et c’est ce qu’il est en train de faire. Il réussit. Il montre au monde qu’il n’est pas que le fils de. Il montre au monde que le blues, le jazz, le rock et les musiques traditionnelles peuvent se partager une même partition.

Voilà une belle leçon donnée par un homme qui deviendra comme son père une légende. Un homme qui est vieux alors même qu’il est encore jeune. Sans doute parce qu’il est comme le bon vin ou le bon rhum, il est meilleur quand il est vieux.

 

vieux.JPG 

 

Publié dans Couleurs Tropicales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V

J'ai toujours aimé ce que tu fais:)
Par contre j'aurais du stipuler qu'à part m'appeler si tu fais le portrait de Zidane tu aurais du le faire pour Vieux Farka Touré que j'aime énormément!
J'aime ta tendance au -isme, en l'occurence le farkatourisme...


Répondre