Revue de presse de l'outre-mer du 8 février 2010

Publié le par Fanny

France Antilles Martinique nous annonce qu’un collège Aimé Césaire verra le jour à Paris.
C’est dans le  XIIIème arrondissement de Paris qu’un certain collège Aimé Césaire va bientôt voir le jour, à quelques pas de la rue de la Martinique et de celle de la Guadeloupe. Au cœur du quartier mythique de Montmartre, l’ancien centre de tri des Messageries parisiennes, rue Pajol a été réhabilité pour accueillir une vingtaine de classe d’ici à la rentrée 2011. L’idée, validée par Bertrand Delanoë est entière puisque Daniel Vaillant, député maire du 18ème a prévu de faire inscrire les œuvres du chantre de la négritude au programme scolaire.
Et puisqu’on parle d’école, en Guadeloupe, un lycée accueille dix élèves haïtiens pour terminer l’année scolaire.
Lycée Baimbridge aux Abymes, dix élèves Haïtiens sont arrivés ce matin pour terminer une année scolaire interrompue au collège Antillais d’Haïti. Un seul objectif : obtenir leur bac Scientifique ou économique et social. Hébergés au lycée de Providence pour la semaine, ils seront en familles d’accueil le week-end. Chaque élève sera suivi par un professeur tuteur. Le proviseur Jean Alice les a reçu avec un discours on ne peut plus solidaire dont vous pouvez retrouver quelques bribes sur France-Antilles Guadeloupe: « Les problèmes matériels, nous allons les évacuer. Avec l'aide du Coreca et de la Région, vous n'aurez pas de problème. Le recteur mettra en place des heures de rattrapages si nécessaires. La seule chose que nous vous demandons, c'est de faire des efforts pour votre pays car Haïti a aussi besoin d’élite ».
France-Antilles Guadeloupe cherche l’émotion
C’est un émouvant témoignage que nous propose France-Antilles Guadeloupe ce matin. Le calvaire d’une femme malmenée par des gendarmes lors d’une garde à vue. Une affaire traumatisante dont elle garde encore les séquelles morales. Triste histoire qui nous toucherait quand même plus si elle était plus récente. En effet, l’affaire date d’une dizaine d’année.
On termine avec Pancho quelque peu philosophe aujourd’hui
Ce week-end avait lieu le salon du mariage en Martinique. C’est peut-être ce qui a inspiré Pancho dans France-Antilles Guadeloupe ce matin. Nous voici projeté dans une conversation entre hommes. Son verre à la main le premier lance : « Moi j’aime ma maitresse autant que ma femme ». Et l’autre lui répond : « Dans ce cas pourquoi as-tu une maitresse ? ». Bonne question qui semble s’adresser à tous les infidèles.
Voilà c’est tout pour aujourd’hui.

tfm 

Publié dans Revues de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article